Rapport scientifique 2005-2010

Au cours de la période 2005-2010, le CRC a centré ses travaux sur quatre axes prioritaires qui forment un pôle d’efficacité renforcé par l’intégration de chercheurs associés notamment les EC de l’ESCP-EAP :
  • Normes et régulation comptable nationale et internationale,
  • Gouvernance et responsabilité sociale des entreprises,
  • Management des organisations non marchandes,
  • Évaluation et pilotage des performances des entreprises.

Normes et régulation comptable nationale et internationale

La normalisation comptable nationale et internationale soulève des questions de recherche multiples touchant aux systèmes de régulation comptable, nationaux et internationaux, à la diffusion et à l’utilisation de l’information comptable et financière par les différents acteurs de l’économie.
Les travaux sur les systèmes de régulation comptable s’inscrivent dans le cadre des réformes en cours dans les différentes réglementations comptables nationales et européennes, en articulation avec le processus de convergence internationale. Ils ont pour objet d’analyser, d’un point de vue conceptuel et comparatif, les normes comptables notamment internationales-IFRS- (par exemple Biondi et al 2004, Hossfeld 2005, Rossignol et al 2007, Hoarau2008, Biondi, Chambost et Klee 2008, Levy 2009) et l’impact juridique, politique et social du processus de convergence sur les systèmes nationaux de régulation comptable (par exemple Burlaud 2008, Delvaille et al 2005, Hoarau 2004 et 2009).
La diffusion et l’utilisation de l’information comptable et financière ont été analysées selon deux principales orientations. La première relative à la diffusion d’informations sociétales et aux motivations des entreprises a permis d’approfondir l’analyse des liens entre performance financière et la performance environnementale (par exemple Eglem et al 2008, Déjean et Martinez 2009). La seconde orientation porte sur la vision économique et sociale que la comptabilité traduit au travers de ses modèles (Le Theule, 2009).
L’information comptable est un des dispositifs de la gouvernance des organisations mais la vision actionnariale véhiculée par les normes IFRS en limite la pertinence pour les autres parties prenantes.

Gouvernance et responsabilité sociale des entreprises

Les recherches menées sur ce thème ont en commun une conception partenariale de la gouvernance pour traiter des sujets tels que ceux de la responsabilité sociale des entreprises (RSE), de la performance sociale, et de l’investissement socialement responsable (ISR).
La performance sociétale est analysée sous l’angle de son construit. Les enjeux stratégiques de la mesure de cette performance sont évalués selon les différentes méthodologies de recherche développées (Déjean et Gond 2004). L’analyse de ce construit est par ailleurs resituée au regard de la diversité des systèmes économiques et des caractéristiques des différents systèmes capitalistes (Igalens, Déjean et El Akremi, 2008)
Les recherches portant sur l’étude de la construction sociale du marché de l’ISR en France s’intéressent à l’émergence de ce marché, sa construction progressive (Déjean, 2005 ; Déjean, 2006 a et b), son entrée dans le monde de la finance (Chambost et Benchemam, 2009) ainsi qu’à la question de la caractérisation des fonds ISR (Déjean, 2008).
L’analyse critique du modèle de la gouvernance actionnariale s’opère au travers de recherches afférentes à la régulation de l’entreprise comme entité, croisant les concepts et instruments issus de l’économie, du droit et de la gestion (Biondi et Suzuki, 2007), et confrontant les fondements de ce modèle avec le fonctionnement des marchés financiers (Biondi et Chambost, 2008)

Management des organisations non marchandes

Les organisations non marchandes constituent depuis longtemps un champ privilégié de recherche des membres du CRC et un thème fédérateur du GREG. Initialement centré sur le secteur public, le périmètre des travaux du CRC a été élargi aux associations notamment dans une perspective interdisciplinaire (économie, sociologie, gestion) dans le cadre d’une recherche commune avec le LISE.
Dans le secteur public, de nombreuses réformes des administrations publiques (regroupées sous le label de « nouvelle gestion publique ») sont expérimentées depuis une trentaine d’années dans les pays de l’OCDE et ailleurs. Ces réformes se traduisent par la mise en œuvre de dispositifs de gestion, notamment comptables et organisationnels, et permettent à de multiples problématiques de gestion d’être abordées. Dans ce champ, le CRC a mené de nombreux travaux (par exemple Burlaud, 2007 ; Chatelain & Sponem 2008 ; Sponem & Lambert 2008 ; Biondi, Chatelain & Sponem, 2009 ; Chatelain 2009)
Dans le champ des associations, les recherches au sein du CRC sont plus récentes mais elles permettent une fertilisation croisée et un enrichissement de l’axe « management des organisations non marchandes ». Le poids économique grandissant des associations en France et la professionnalisation d’un grand nombre d’entre elles expliquent le besoin d’une attention plus grande portée aux questions de leur fonctionnement, de leur organisation et de leur gestion. L’idée d’une spécificité du management associatif soulève des questions portant tant sur la structure de ces organisations que sur les modalités de leur pilotage. Dans ce cadre une recherche, menée avec le LISE, a donné lieu à la publication d’un ouvrage scientifique collectif en 2008 (dirigé par Laville et Hoarau avec des contributions de Rival, Torset & Gardin; Rival et Torset ; Sponem & Avare ; Sponem & Eynaud ; Sponem, Avare & Eynaud ; Avare & Eynaud, Hoarau & Laville)

Évaluation et pilotage de la performance

Les recherches dans ce domaine sont réalisées à la fois dans les entreprises privées et dans les organisations publiques (voir ci-dessus). Elles portent notamment sur les outils du pilotage (le contrôle de gestion, les systèmes d’information, les systèmes de planification) et leurs liens avec la stratégie de l’entreprise. Ces processus stratégiques et de contrôle sont étudiés en action : les individus, en tant qu’acteurs et créateurs de la performance, font ainsi l’objet d’une attention particulière notamment au travers de l’analyse des liens entre pratiques individuelles et organisationnelles (par exemple Giraud et al 2008, Mendoza 2008, Torset 2006 ; Eynaud 2006), de l’étude des processus stratégiques (par exemple Torset 2008) ou de l’étude de la création (par exemple Le Theule & Fronda 2004).
Les recherches développées empruntent à différents courants de recherche et notamment ceux qui connaissent un développement important ces dernières années en comptabilité et en management (« critical studies » et « strategy as practice ») (par exemple Fronda & Le Theule, 2005 et 2008 ; Lambert & Sponem, 2005 ; Dambrin, Lambert & Sponem, 2007 ; Torset, 2006)

Le développement d’un pôle de recherche comptable au Cnam est relativement récent mais le bilan des publications montre une production importante et régulière (cf. infra tableau récapitulatif)